Une bouée fait "un rond dans l'eau"

Tourbillons océaniques

Observation :

Une bouée dérivante suit un parcours à peu près circulaire (ou elliptique), décrivant un cercle complet ou non (elle peut même faire parfois plusieurs tours), de plus de 50 km et jusqu'à 300 km de diamètre (soit 0,5° à 3° de diamètre à l'équateur), pendant plusieurs semaines.

Hypothèse :

La bouée suit un tourbillon océanique.

Marche à suivre :

Superposer les cartes de localisation de la bouée avec les autres cartes, date à date.

Sur les cartes de topographie de l'océan,
à l'intérieur du parcours plus ou moins circulaire de la bouée, une "bosse" (surélévation du niveau de la mer) ou un "creux" est visible (dénivelé par rapport à la topographie moyenne de la zone). Cette bosse ou ce creux correspondent à un tourbillon, autour duquel les bouées dérivantes circulent, dans un sens qui dépend de l'hémisphère et du fait que ce soit une bosse ou un creux. Dans l'hémisphère Nord, l'eau tourne dans le sens des aiguilles d'une montre (sens anticyclonique) autour des bosses, et dans le sens inverse autour des creux.

Trajectoire de la bouée Clipperton (Opération vendée Globe 2004-2005), en bleu et rouge, le 15 mars 2005, superposée à la carte de topographie dynamique correspondante (cliquez sur l'image pour l'agrandir). À noter que la première partie de la trajectoire (celle qui est toute droite) correspond très probablement au fait que la balise Argos ait été allumée sur le bateau, avant largage. Cette bouée, dans l'hémisphère Nord, tourne autour d'une bosse (ou tourbillon anticyclonique) dans le sens des aiguilles d'une montre.
 

Dérive de la bouée "Euphémos", larguée par Marc Thiercelin lors du Vendée Globe 2000-2001 dans la zone Antarctique, superposée aux anomalies de hauteur de mer. Les flèches représentent les vitesses des courants géostrophiques (cliquez sur l'image pour l'agrandir). La bouée 'Euphemos' (hémisphère Sud) tourne autour d'un creux.
 

Cartes de vecteurs courants
Ces cartes sont sous forme de vecteurs, dont la direction et la longueur sont tracées en fonction de la direction et de la vitesse du courant au point de départ de la flèche. Dans le cas d'un tourbillon, des flèches se suivent en formant plus ou moins un cercle. Dans l'hémisphère Nord, les courants tournent autour des bosses dans le sens des aiguilles d'une montre, et dans le sens contraire autour des creux. Dans l'hémisphère Sud, c'est l'inverse.

Trajectoire de la bouée Clipperton (Opération vendée Globe 2004-2005), en bleu et rouge, le 15 mars 2005, superposée à la carte de courants géostrophiques correspondante (cliquez sur l'image pour l'agrandir). Cette bouée, dans l'hémisphère Nord, tourne autour d'une bosse (ou tourbillon anticyclonique) dans le sens des aiguilles d'une montre.
 

il est possible que ce genre de structure océanique apparaisse aussi sur les cartes de température de surface, salinité et couleur de l'eau.

Trajectoire de la bouée Clipperton (Opération vendée Globe 2004-2005), en bleu et rouge, le 15 mars 2005, superposée à la carte de salinité correspondante (cliquez sur l'image pour l'agrandir). On observe une salinité légèrement moins élevée dans le tourbillon autour duquel tourne la bouée.
 

En température de surface, le tourbillon peut être chaud (bosse) ou froid (creux) ; cependant, quand l'eau est chauffée par le soleil, sa température a tendance à devenir homogène en surface, et on peut ne rien voir sur les cartes issues de satellite.

Trajectoire de la bouée Clipperton (Opération vendée Globe 2004-2005), en bleu et rouge, le 15 mars 2005, superposée à la carte de températue de surface correspondante (cliquez sur l'image pour l'agrandir). À l'équateur, l'eau est chauffée par le soleil, et les cartes de température de surface ne montrent pas forcément les tourbillons.
 

En couleur de l'eau, les tourbillons froids sont généralement plus riches en phytoplancton, les tourbillons chauds plus pauvres.

Autres exemples