Les possibilités d'utilisation des informations Argonautica

Voici quelques possibilités

Observer le comportement d'un animal

Les animaux suivi dans Argonautica ont, pour beaucoup, des déplacements assez classiques de leur espèce. Les manchots royaux de l'île de Crozet, par exemple, sont assez "prévisibles". Les albatros peuvent déjà plus surprendre, avec des trajets qui leur font faire le tour de l'Antarctique en quelques mois.
Le trajet peut être étudié en lui-même, ainsi que la cartographie que cela suppose, mais aussi par rapport aux informations fournies sur le milieu océanique (courants, température, contenu en chlorophylle...)


trajet d'un manchot (Garfield) dans les tourbillons océaniques (Crédits Cnes/CLS, CNRS/CEBC)

 

Voir aussi le site du CNRS à Chizé

 

Comprendre le trajet d'une balise

Les trajet des balises, que ce soit celles qui sont sur des animaux ou les balises océanographiques, peuvent être comparées aux cartes de l'océan fournies. La profondeur, le vent, les courants, la température... tout cela peut avoir une influence (le contenu en chlorophylle touchant plus les animaux). En superposant le trajet de la balise aux différentes cartes, on peut observer s'il y a (ou non) une concordance. Si oui, il reste à comprendre pourquoi !
Voir aussi les fiches :


trajet d'une bouée dérivante (Carioca) (Crédits Cnes/CLS)